“Lille” a toujours été associée à la stabilité

“Lille” a toujours été associée à la stabilité: l’équipe a été fournie régulièrement dans le haut du classement du championnat domestique, mauvais jeu dans la compétition européenne et une fois en plusieurs années avec succès vendu décrits dans les joueurs de club – la vie paradisiaque assez modeste club de la province. Mais vinrent les temps sombres: personne ne peut comprendre la principale chose – ce qui se passe avec l’équipe? Tout a commencé avec le départ sans gloire de «Gabala» dans la Ligue Europa, bien que l’échec peut être attribué à la mauvaise forme à cause du départ trop tôt pour la saison. La défaite inattendue de “Metz” dans le premier tour a été perçu que comme un raté aléatoire, comme les deux matchs suivants ont apporté quatre points. Mais plus la consternation suivie de quatre défaites consécutives. Seule torturée victoire sur le “Nancy” ne leur permet pas d’aller sur une pause dans les équipes qui jouent avec les genoux tremblants. Bien heureux, bien sûr, trop tôt. week-end dernier, “Lille” a subi ses six défaites en neuf rounds.

football-odds

Toute la production – fin. Qui du temps des entraîneurs pour assembler Photo 😕 Goal.com, Eurosport.com, bbc.co.uk

Beaucoup de gens ne sont pas d’accord avec le fait que, sous la présidence de dévidage Espagnol: d’abord, il n’a jamais été un maître arracher la chauve-souris dans les deux premiers mois de la saison, et d’autre part, les gens viennent juste pour une nouvelle équipe, et la troisième, Unai Je ne l’avais jamais travaillé dans des clubs avec des objectifs aussi ambitieux. Vous ne pouvez imaginer combien il est difficile de restructurer leur pensée avec un peu de shtetl Séville: la lutte pour la quatrième place du championnat, rien de plus qu’un rendement décent dans la Ligue des Champions, et seulement la deuxième plus importante européenne poitrine de tournoi, il avait une roue. Et maintenant, rien de terrible arrive – penser, nous avons perdu la partie ne sont pas les garçons à fouetter de la “Monaco” et “Saint-Etienne» – est que les propriétaires de l’Est font soudain des conclusions hâtives, décidant que Emery est pas loin de Laurent Blanc et de Il ne correspond pas aux ambitions des géants.

Markus Weinzierl – “Schalke”, la 16e place

En gros, gelzenkirhentsy rarement ces derniers temps ravir leurs fans. Oui, la participation régulière à la concurrence européenne est grande, mais quand la dernière fois qu’ils ont reçu une victoire mémorable contre un club fort? C’est vrai. Dans les choses “Schalke” vont dans la Ligue Europa est grand, mais il est qu’ils ne jouent pas avec le “Krasnodar”. Mais sérieusement, le déclin rapide de la Bundesliga a été interrompue que dans l’avant-dernier jeu, quand à la maison avec un score très inattendu a été rejoué le plus jeune des “Borussia”. Nous ne serons pas exclu que la clé de Weinzierl devenir les deux prochains matchs contre des équipes de bas de classement, ainsi que deux matches de coupe.

Dieter Hecking – “Wolfsburg”, la 14ème place

Toute la production – fin. Qui du temps des entraîneurs pour assembler Photo 😕 Goal.com, Eurosport.com, bbc.co.uk

Dans un champion national récente a également assez de problèmes. Trois défaites en sept manches aiment est pas critique, mais “loups” complètement oublié comment gagner. Ne manquez pas de temps dans le match trois d’ouverture, ils sont déçus seulement cinq points, puis a obtenu un véritable knock-out de Dortmund “bourdons”. Oui voir une telle force qui ne vient pas à lui-même, même dans le prochain match contre une très très problématique “Bremen”: comment il était possible de perdre l’équipe, qui est en face de la réunion a manqué une moyenne de 3,5 buts par match cauchemardesque!? En outre, “Wolfsburg” à nouveau pas réussi à marquer pour la troisième fois en six rounds joués match nul. Hecking doit relancer de toute urgence Mario Gomez, qui a marqué régulièrement en Turquie, ou des bosses dans un court laps de temps sur la bauge de l’entraîneur dans un tel volume qu’il n’a jamais rêvé.

Paulo Sousa – “Fiorentina”, la 14ème place

Souza Plus récemment nommé l’un des candidats pour le commandant en chef dans le “Zenith”, mais maintenant il est apte à réfléchir à la façon dont il n’a pas été envoyé à l’avance de Florence. Bien sûr, “Violet” était une partie de so-so, et le vieil âge d’or n’a pas oublié les fans, mais les trois points de la zone de relégation, encore, trop. Pour justifier l’entraîneur peut dire que le club a un match en main, perdu que des équipes de Turin, qui, en général, ne sont pas honteux à la fois le même temps, avec une différence minimale. En outre, “tonna”, “Roma” et partagé les points avec le “Milan”. Comme tous les mauvais, mais aussi longtemps que la vue ne tombe pas sur la table en Serie A.

Source: paris et casinos